Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Arrière boutique d'Innée

  • Lentement jamais en grande vitesse.

    Vous m'auriez dit il y a 20 ans ou 30 ans!?? - Nancy un jour tu vas reprendre le chemin de ta créativité d'artiste multidisciplinaire telle une grande accidenté confronté à réapprendre à marcher et à parler. -

    J'aurais éclaté de mon grand rire légendaire. C'est pourtant cela que j'ai entamé depuis mon retour sur scène  numéro lors du spectacle soulignant les 35 ans de La Rubrique 

  • Toujours vivante :-D

    Bien le bonjour, à vous! Qui à ma grande surprise, venez encore voir , ici , mois après mois si j'écris. Travailler à temps depuis 8 ans m'a éloigné d'écrire au quotidien tel que je le faisais pour l'arrière boutique et la gardienne du phare. J'ai également moins le goût et le besoin d'écrire trop personnel comme je l'avais fait au phare. Il me reste encore la moitié à mettre au propre. J'ai commencé ce ménage l'été passé. Pour l'arrière boutique, c'est différent. Je n'y toucherai pas. Je la laisse intacte telle qu'elle est. J'aspire toujours à venir la nourrir au quotidien.

  • Bursites d'autrefois

    Tailler la pierre

    Sculpter le bois

    Chauffer le verre

    Labourer la terre

     

    Innée Ficasse

     

     

     

     

     

  • Le retour


    De profil droit devant
    Hypnotisé par la ligne blanche la suivre sans attente
    Destin programmé
    Un battement d’aile dessine la ligne d’horizon
    Ses yeux reflètent les couleurs d’un ciel orageux
    Son mental roule, ses réflexions se bousculent et ses amours freinent
    Entre chien et loup l’écho des cris des corneilles
    Émerger de la nuit en marchant dans la rosée
    Je ne désire plus le pister.
     
     
     
     
    Innée la poétesse
     
    Date inconnu ?
     
     
     

  • Le retour d'Innée

    L'atelier de l'arrière boutique est poussiéreux et des toiles d'araignées tissent le décor qui fut abandonné durant trois années. Un bon ménage s'impose. Il arrive dans la vie que la sève de l'écriture s'assèche par notre propre inertie. Écrire est aussi essentiel que de  m'activer physiquement et je ne sais pourquoi je m'en prive régulièrement? De l'autre côté du fleuve, mon phare est en rénovation. Il est fière et droit il mérite toute mon attention.

    Ma période des blogues fut pour moi une source intarissables de rencontres et d'échanges hautement humaine. De mon aventure sur la blogOphère sont nées deux grandes amitiés transatlantique. Harry Steed et Milique, Des rencontres significatives avec Le Numérologue, Swan et Coyote Inquiet, De chaleureuse  retrouvaille avec mon unique ami Dieu Diesel. Ce poète à un statut spécial dans mon cœur il est indétrônable. Nul ne pourrait y délogé c'est comme ça taillé dans la pierre. Dans la pierre même de la fondation du Phare, Veuve Tarquine je ne la connais pas mais elle demeure un joyau tout comme Monsieur dans vies de fous.

     

    Je suis émue de revenir ici.

     

    Innée un nom de plume qui me colle à la peau

     

    Â tout bientôt

    Nancy

  • De quel bois je me chauffe ?

    Moi ma poutre dans l'oeil je la sculpte, c'est une oeuvre d'art.



    Innée Spérée

  • Depuis mercredi dernier

    Je fais mon carême en prenant une pause du réseau contact car j'en conclus

    Qu'il y a des histoires de cul qui poignent au coeur

    et des histoires de coeur qui manquent de cul...

     

    L'amour consiste en ce que deux solitudes se protègent,

    se complètent, se limitent et s'inclinent l'une devant l'autre.

    -Rainer Maria Rilke-

  • Taaaaaaaa est-ce moi qui vient d'écrire ça? Ben oui!

    La haine et l'amour seront toujours deux sources intarissables où chacun à le choix d'aller librement s'abreuver.

  • Constat

    Je ne sais plus si c'est un train, un paquebot ou un avion qui m'a passé sur le corps?

    Mais en tout cas, une chose est certaine les évènements de la vie pèsent plus qu' une voiture.

  • Bon voyage Ti-Jean

    Aujourd'hui mon père nous à quitté à 13 h 14 à l'âge de 91 ans. Je t'aime et merci pour ta musique et ta joie de vivre. Je t'aime papounet. Tu peux maintenant prendre une bière avec Willie rien de moins.

    Ta pounette Nancy.

    Un jour quand mes voyages auront pris fin. Et qu'au fond de moi j'aurai trouvé cette paix dont je sentais le besoin. À ce moment, je pourrai m'arrêter.

    Extrait de : Mille après mille de Willie Lamothe

  • Flash relation

    Le cul  peut, à la rigueur décider où aller, mais jamais le coeur.

    Du moins mon coeur fonctionne ainsi.

    C'tait une'fois une fille...

     

    Nancy en ce jour d'anniversaire

  • Le 26 août 2006

    Quand j'ai écrit mes premiers textes au phare. Je ne doutais pas qu'un d'eux seraient prémonitoires.

    Moi qui ne connaissais pas du tout le Boudoir et bien il est à mes yeux exactement tel qu"il est décrit dans ce texte