Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pensées boudoiriennes

  • Le 26 août 2006

    Quand j'ai écrit mes premiers textes au phare. Je ne doutais pas qu'un d'eux seraient prémonitoires.

    Moi qui ne connaissais pas du tout le Boudoir et bien il est à mes yeux exactement tel qu"il est décrit dans ce texte

     

  • Tel que dit...

    Je ne suis pas une fille de bars.
    Je suis la femme d'un bar.

    La Valkyrie.

  • Une soirée loin des cul sec et c’est tout aussi bon.

    Une gorgée de rousse
    Une page de la Tendresse des Loups
    La pensée sous-vide
    Brides de conversations souriantes
    Retour à une page de silence
    Dans la lune le regard fixe les passants
    Être en état d’apesanteur au Boudoir...
    J’aime.



    Nancy le génie d'Innée

  • Je t'aime

    Plein de je t'aime faussement trash contreplaqués sur des murs impersonnelles. Aux travers des bières et des cul sec, ces je t'aime perdent en substance.


    Bourdages


    En lien avec l'exposition en cours au Boudoir

  • Oui, parfois, je l'avoue que....

    Je me sens vieille (genre vieux maquereau) quand je fantasme à jeun sur le Jeune Homme. :O)

    Bourdages

  • C'tait 'ne fois une fille

    D'urgence j'ai utilisé le frein à main
    D'un coup sec ma bière a viré flat
    Moment ordinaire et sans aplomb


    Bourdages

  • Comment sans le savoir cela arrive ?

    Comment te regarder sans fuir ?
    Comment communiquer sans peur ?
    Comment ouvrir sans tout fermer ?
    Comment offrir ma main sans te retenir ?
    Comment donner mon corps sans me perdre ?
    Comment aimer sans entacher ma liberté ?
    Comment t’aimer sans appauvrir tes jours ?
    Comment m’exprimer sans te mentir, sans me mentir ?
    Comment vais-je m’en sortir sans te le dire ?



    Nancy Bourdages
    Blog de nuit

  • Notes égarées et retrouvées dans le déménagement

    - Je hurle à la lune dans un silence amer de non-croyance d'amour

    -La lumière caresse mon unique beauté
    Silence intérieur
    Dans la foule
    Je suis un monastère urbain

    -Le temps m'étrenne et l'amour m'entraîne


    Je retourne à mes boîtes...bientôt très bientôt
    je vais possèder l'espace et le temps pour ma liberté d'écrire


    Innée

  • Déconcertée phase 2

    Dans le blanc de tes yeux je me cache.

    Innée

  • Méphistophélès

    Le poète a-t-il vraiment dit que j'avais dans le regard un quelque chose de Méphistophélès. Est-ce la décision que j'avais prise au matin qui faisait déjà son effet ?

    Je n'ai pu vraiment le temps d'avoir la peur d'avoir peur
    J'ouvre la porte aux moments heureux.
    La vie attends-moi !
    J'arrive avant de mourir.


    Il y a un risque de contagion avec le bonheur.

    Innée l'oeil pétillant