Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent

Une Production Attitude Locomotive
Spectacle de clôture du Festival international de la littérature
(13e édition)
Samedi 22 septembre, 21 h
Dimanche 23 septembre, 16 h
Cinquième Salle de la Place des Arts
514 842-2112


f766a2a833c720483a276f273790de7a.jpg






Loui Maufette :

" Quelques mots seulement pour vous parler avec passion de Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent, ma première escapade artistique en dehors du TNM.


L’attaché de presse que je suis devient attaché de cœur le temps de rêver cette «stonerie» poétique intime et débridée. Une lecture éclatée créée il y a déjà un an au Festival international de la littérature puis reprise avec fougue au Carrefour international de Québec, volet Théâtres d’ailleurs, cet été.


Grâce aux talents immenses de 21 passeurs de poésie, nous reprenons ce happening tout en le réanimant avec d’autres surprises.



b78c7fa84e8a2fd43aafe8298436b9da.jpg

21 personnes amoureuses vous donnent rendez-vous au bordel des mots !



Au menu :

Une pincée de Gauvreau, un zeste de Rimbaud, une bouchée de mon papa Guy Mauffette, une larme de Jim Morrison, une chanson de Clara Furey, une chanson de Mouffe et Robert Charlebois, et aussi Patrice Desbiens, Geneviève Letarte, Aragon, Jean-François Poupart, Geneviève Desrosiers, Henri Chassé, Marguerite Duras, Gaston Miron, Marina Tsvetaïeva, Jean-Sébastien Larouche, Marie Uguay, Robert Lalonde, Kim Doré, Nelligan et plusieurs, plusieurs autres !



Interprétés, claironnés ou susurrés, en solo ou en chœur, en accéléré ou au ralenti, en entier ou en partie, par Nathalie Breuer, Anne-Marie Cadieux, René Richard Cyr, Maxime Denommée, Francis Ducharme, François-Xavier Dufour, Kathleen Fortin, Clara Furey, Daniel Gadouas, Esther Gaudette, Maxim Gaudette, Émilie Gilbert, Steve Laplante, Roger La Rue, Benoit McGinnis, Yves Morin, Patricia Nolin, Brigitte Paquette, Lorraine Pintal, Catherine Trudeau et Loui Mauffette, votre humble serviteur à la direction artistique.



Collaboration à la direction artistique : Francis Ducharme.

Complicité chorégraphique de Dave St-Pierre et Claude Godin.

Éclairé par le Robin Hood de la lumière, Étienne Boucher.

Tendresses à Dominic Champagne et le Théâtre Il va sans dire pour leur appui.



Donnez-nous la chance de vous offrir sans scrupule cette folie nécessaire, de montrer que la poésie est un «trip» des sens autant, sinon plus, qu’un pur plaisir de l’âme !!!

Le 22 septembre, un samedi soir à 21 h, pour les noctambules audacieux, ou le 23 septembre, à 16 h, pour fuir les spleens du dimanche, à la Cinquième Salle de la Place des Arts, que nous déferons sans retenue, histoire de rendre l’espace un peu plus «funky».

Afin que la rencontre soit encore plus festive, nous vous invitons à boire de la vodka avec nous après la cérémonie.

Merci de votre attention et BON VOL !!!
Affection farouche !

Loui Mauffette
X


07fa87cc3137d1230ff9ac54514356bd.jpg






P.S. : Propagez la bonne nouvelle !!! "


Photos Yves Renaud

Commentaires

  • Bonjour NANCY,

    Il y a cette évidence qui n'est pas...
    Elle n'était pas libre Nancy BOURDAGES pour être dans la distribution de ce spectacle d'inspiration ma foi fort séduisante ?

    "Affection farouche", j'aime bien !

    Mon Amitié Vraie à Toi,
    Patrick

  • Je ne pouvais pas me rendre à cette sandwicherie. Le Devoir de ce matin, 23 sept., me fait bien comprendre que les passeurs de peaux et de mots furent prestidigitateurs, agitateurs, sorciers ou sourciers... Je me rabats sur le souvenir de l'affiche (très réussie) qui à elle seule bat des ailes dans l'intemporel.

  • L'indécence est un plat qui se mange chaud quand tu entends
    "La beauté est dans la perversion de Brisebois" par
    Nathalie Breuer et Brigitte Paquette

    René Richard Cyr nous a encore offert une performance digne de Daoust dans : Je danse

    Parlant de danse... Clara Furey cette jeune femme c'est de la dynamite Quand elle danse elle sait très bien rendre et communiquer se qu'elle porte...d'une intensité rare.

    Je n'ai pas le temps de tout dire...je vais y revenir ce soir peut-être ?

    Innée

  • Merci pour ce merveilleux billet. C’est un authentique plaisir de prendre connaissance de la position de citoyens connaissant le sujet ! Bonne continuation dans votre travail. Au plaisir de vous commenter à nouveau !

Les commentaires sont fermés.